Le référencement à l’honneur au WebCamp Day 2017

De nouveau cette année, les consultants de votre agence de communication préférée se sont rendus au WebCamp Day qui célébrait sa cinquième édition à Angers le 19 mai 2017. J’ai choisi un programme de conférences orienté référencement (évidemment !), surtout que l’événement accueillait Olivier Andrieu, connu comme étant le « pape du référencement en France ». Voici le listing des conférences auxquelles j’ai pris part, et dont vous trouverez un résumé ci-dessous :

  • les changements majeurs de l’entreprise rendus possibles grâce au digital,
  • développer vos super-pouvoirs SEO grâce au croisement de données,
  • les secrets dévoilés pour obtenir la Position 0 (grâce aux « featured snippets »),
  • les clefs pour réussir son SEO en 2017 et jusqu’en 2020,
  • SEO : ça marche ou pas ? La conférence mystère !
  • le HTTPS comme facteur SEO ? Tout savoir sur sa mise en place.

Je précise quand même : le SEO, c’est Search Engine Optimization, autrement dit le référencement en français.

Les changements majeurs de l’entreprise rendus possibles grâce au digital

Cette conférence d’introduction a été présentée par Anthony Babkine, directeur des médias sociaux chez TBWA. Histoire de garantir le sérieux du contenu, je précise qu’Anthony et son équipe gèrent les réseaux sociaux de Google France et EDF. Ca calme, non ?

Le web est une expérience collaborative

Le web est désormais social

Le web est désormais relié aux réseaux sociaux

Premier changement : le web est de plus en plus social, et s’est lancé dans une course à l’innovation. En témoignent l’émergence des réseaux sociaux que vous connaissez sûrement :

  • la montée en puissance de SnapChat, rapidement catalogué par les journalistes de « service de retouche photos pour ados »,
  • l’avènement de l’empire Facebook avec ses 2 milliards d’utilisateurs, alors que ces mêmes journalistes avaient annoncé la mort des réseaux sociaux,
  • le renouveau de LinkedIn, plus grand réseau social professionnel du monde.

Internet est devenu la première plateforme publicitaire

Pour la première fois dans l’histoire, Internet est devenu la première plateforme publicitaire devant la télévision. Plusieurs autres changements sont apparus avec l’utilisation du digital à grande échelle :

  • une viralité des contenus et une puissance d’Internet totalement incontrôlée : nous avons tous en tête « Gangnam Style » de Psy, « Happy » de Pharrel Williams dans le monde de la musique,
  • enfin, un nouveau phénomène a fait son apparition : les « fake news ». La fausse information (l’intox), que nous avons largement subie en France pendant la récente campagne présidentielle, démontre à quel point il est important de vérifier ses sources, surtout si celles-ci émanent du web.

Le web présente plus d’opportunités que de risques

La montée en puissance d’Internet depuis 30 ans et l’émergence des réseaux sociaux ont créé des opportunités à saisir pour les entreprises :

  • le passage d’entreprise intéressante à entreprise utile,
  • la transformation du patron en leader d’opinion,
  • les collaborateurs deviennent des ambassadeurs de la marque/de leur société,
  • l’événement « programmé » devient du temps réel grâce aux « live » disponibles dans les réseaux sociaux,
  • les entreprises peuvent moins subir leur marché en anticipant les réactions de leurs clients (au moyen des avis clients recueillis par exemple),
  • nous sommes passés d’une ère régie par l’influence à celle dominée par les micro-influenceurs ; les opinions sont éclatées sur une variété de personnes plutôt que quelques-unes, présentes sur Facebook et Youtube.

Internet : plus d'opportunités que de risques

Développer vos super-pouvoirs SEO grâce au croisement de données

François Goube, fondateur d’OnCrawl, indique que la multiplication des outils liés au SEO (référencement) et le temps à passer pour agréger les données ont pour conséquence une augmentation des coûts et l’élaboration de stratégies SEO erronées, les données des différentes sources (de Google Analytics et Search Console par exemple) n’étant pas croisées entre elles.

Il recommande de

  • nous simplifier la vie, en utilisant un outil de reporting qui affichera de manière intuitive les données des différentes sources (Google Data Studio par exemple),
  • de choisir les bons outils : privilégiez des valeurs sures de type Google Analytics et Google Search Console,
  • croiser les données : aussi bien les données de log (données du serveur), celles de crawl (celles du moteur de recherche) et celles de votre audience de site pour établir un rapport plus précis et affiner votre stratégie SEO.

Croisez les données de Google Analytics et Google Search Console,

Les secrets dévoilés pour obtenir la Position 0 (grâce aux « featured snippets »)

David Eichholtzer, directeur de Wam-Référencement, agence spécialisée en référencement, a axé sa conférence autour des « featured snippets ».

Qu’est-ce qu’un « featured snippet » ?

On peut traduire « featured snippet » par « extrait mis en avant ». Comme une image vaut mieux que mille mots, jetez un oeil aux 3 captures d’écran ci-dessous. Elles montrent différents « snippets », en fonction de la requête.

Trois exemples de featured snippets : une recette de gâteau au chocolat, le prix du gasoil à Rezé et les étapes à suivre pour faire sa vidange soi-même.

Pourquoi les « featured snippets » ?

Leur raison d’être sur Google provient de la volonté de Google de passer du statut de « simple » moteur de recherche à celui d’assistant personnel : Google Assistant sur les terminaux mobiles, Google Home à la maison et Google for Car en voiture. Notons que Google Home débarque dès cet été en France.

L’enjeu est majeur est vous allez vite comprendre pourquoi. Seul le 1er résultat des pages de résultats (SERP) est pris en compte, ce qui signifie que votre site Internet peut perdre fortement en visibilité s’il n’est pas premier sur les requêtes.

Comment atteindre la Position 0 sur Google à l’aide d’un « featured snippets » ?

La méthode pour obtenir ce qu’on appelle la Position 0 (au-dessus de la 1ère position sur la page des résultats) est relativement simple :

  • votre site doit posséder l’autorité sur le sujet concerné (et donc se placer dans les 3 premières places),
  • la page concernée par la requête doit être optimisée pour le SEO, avec un temps de chargement réduit et avoir un certain nombre de liens entrants (backlinks),
  • enfin, la réponse à la question posée doit se situer dans les 500 premiers caractères de votre page/article.

Face à l’arrivée des « featured snippets », quels changements ?

Le changement majeur concerne les habitudes de recherche. Les internautes ne sont plus à la recherche d’un mot clef (« vidange voiture » par exemple) ; ils cherchent désormais une réponse à une question plus précise, tapée en toutes lettres dans le moteur de recherche : « comment faire la vidange sur la 307 ».

Historiquement moteur de recherche, Google se veut désormais moteur de réponse et les requêtes concerneront de plus en plus les requêtes de longue traîne plutôt que des mots clefs. Ceci confirme finalement les règles du référencement naturel que l’on connait aujourd’hui : le contenu doit être qualitatif, pertinent et répondre aux attentes des internautes.

Les clefs pour réussir son SEO en 2017 et jusqu’en 2020

Est-il encore besoin de présenter Olivier Andrieu et sa société Abondance ? Je commence à avoir la flemme d’écrire, du coup je vous mets la vidéo de la conférence ci-dessous :

SEO : ça marche ou pas ? La conférence mystère !

Dispensée par Mathieu Gheerbrant et Paul Sanches, gérants de SEO Hackers et créateurs de l’outil Kill Duplicate, cette conférence mystère sur les secrets du SEO s’est révélée être une véritable bouffée d’air frais. Sans langue de bois, les deux référenceurs ont confirmé ce qui fonctionnait ou non pour booster le référencement d’un site, y compris des techniques « Grey Hat ».

Les trucs du référencement qui fonctionnent

  • rédiger du contenu en quantité et de qualité : ça ne change pas, c’est une des règles essentielles du SEO, c’est toujours valable, sauf dans certains cas particuliers : les internautes recherchant des vidéos adultes ne sont pas forcément en quête de contenu textuel par exemple,
  • le « netlinking » ou le fait de créer des liens entrants (backlinks) vers son site pour améliorer son référencement : indispensable, à condition d’obtenir des liens de site de qualité (un lien provenant d’un site douteux peut à l’inverse faire chuter votre positionnement),
  • l’achat de domaines expirés : profiter de domaines expirés qui possèdent déjà des liens entrants pour placer plus rapidement un site sur certaines requêtes fonctionne également. Paul Sanches précise toutefois qu’il faut être prudent quant à cette stratégie sur le long terme, particulièrement lorsque le domaine contient des mots clefs qui n’ont rien à voir avec le contenu du site : legumes-pas-chers.com qui vous emmène sur un site de chaussures par exemple,
  • l’usage d’AJAX sur votre site : pour le coup, prudence ! Même si Google est capable d’interpréter votre code Javascript, le crawler Javascript de Google ne visite les sites qu’une fois tous les 3 mois environ. Vos mises à jour de contenu ne seront donc vues qu’à ce moment-là, ce qui peut s’avérer problématique pour l’actualisation. Le conseil de Mathieu Gheerbrant : codez votre site HTML5 comme d’habitude et ajoutez la surcouche d’AJAX à la fin (méthode Push).

Le HTTPS comme facteur SEO ? Tout savoir sur sa mise en place

Aysun Akarsu, consultante en stratégie digitale et SEO, a rappelé l’importance pour votre site Internet de passer au « HTTPS », tant en termes de sécurité que de référencement. Google l’avait également annoncé : en 2017, votre site doit être en HTTPS, sans quoi le navigateur Chrome affichera la mention « non sécurisé » juste à gauche de l’URL du site (Mozilla Firefox s’oriente d’ailleurs dans la même direction).

2017 : l’année du HTTPS !

Après un bref rappel sur le TLS et le SSL, Aysun Akarsu indique que la mise en place d’un certificat SSL sur votre site est la condition sine qua none pour le HTTP2 et certains formats de pages AMP.

Un certificat SSL vous permet également de bénéficier des fonctionnalités de géolocalisation ou de notifications et permet d’avoir un accès aux données des sites référents.

Bref, vous l’aurez compris, nous vous recommandons fortement de passer votre site Internet en HTTPS le plus rapidement possible. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire Boostez votre référencement avec le HTTPS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *