Quel prix pour la création d’un site Internet ?

Si vous vous retrouvez à lire ceci, c’est que vous avez peut-être l’intention de créer un site Internet, et vous avez du mal à vous y retrouver parmi toutes les offres présentes sur la toile. Entre les discours peu clairs, voire obscurs, les termes techniques à décortiquer (système de gestion de contenu, référencement, SEO, graphisme, WordPress, e-commerce, CMS, etc.), il est difficile de connaître le bon tarif pour créer votre site, et si les devis que vous avez reçus tiennent la route.

Combien ça coûte un site web ? C’est cher, non ?

Je crois que c’est la question qu’on m’a posée le plus souvent depuis que j’ai commencé à créer des sites Internet. Et c’est complètement légitime (du point de vue du client). Je vais pouvoir vous répondre tout suite d’ailleurs : ça dépend. Je sais, c’est peu précis et non chiffré, mais je ne peux pas faire autrement. Au-delà de la différence évidente entre un site vitrine et un site marchand, je vais tenter de vous expliquer pourquoi on trouve de telles différences de tarifs. Accrochez-vous, on part pour 10 minutes de lecture !

Quel prix pour les outils de création de site en ligne ?

Comme pour n’importe quel produit ou service, on trouve le haut de gamme, le milieu de gamme et le discount. En l’occurrence, il s’agit même de « hard discount » puisque oui, on peut créer un site gratuitement. La requête « site internet gratuit » représente plus de 4 000 recherches mensuelles sur Google : clairement, le site Internet gratuit suscite un intérêt. Si votre critère d’achat est le tarif, alors clairement je vous conseille de foncer sur ces offres.

J’ai vu sur Google que je peux me faire un site gratuitement !

Les solutions pour créer des sites Internet gratuitement sont nombreuses. En voici quelques-unes, les premières trouvées sur un célèbre moteur de recherche :

Je n’ai pas testé ces solutions, et j’avoue ignorer les fonctionnalités proposées par ces services. Il serait par exemple intéressant de savoir si on peut créer gratuitement une boutique en ligne. Néanmoins, si vous êtes à la recherche d’un site Internet gratuit ou pas cher, vous pouvez vous renseigner sur chacune d’entre elles, et éventuellement vous lancer pour démarrer. Ceci étant, j’imagine qu’on peut oublier les parties personnalisation, performance et référencement du site (ou positionnement). Vu qu’on en parle, allez faire un tour sur Abondance, le site d’Olivier Andrieu (l’autorité du référencement en France) : les sites réalisés sous Wix actuellement en panne de positionnement sur Google.

Bref, vous aurez un site mais pas de visibilité. Surtout, pensez votre site Internet comme un magasin physique. Pour avoir tenu un magasin pendant quelques années, hormis la qualité des produits/services, les 3 choses les plus importantes sont :

  • l’emplacement,
  • l’emplacement,
  • et surtout l’emplacement.

Pensez donc à la visibilité de votre site, tout comme celle d’un magasin. Sauf que pour un site, sa visibilité passe par un bon positionnement (ou référencement si vous préférez). Et ce n’est pas gratuit.

Il existe aussi des outils pas chers hors ligne pour créer votre site

Le copain de mon fils, il s’y connaît vachement bien en ordinateur, je vais plutôt passer par lui…

Désolé pour le mot « outil » dans le titre. Ça marche aussi avec le fils de mon voisin qui est ingénieur et ma nièce qui fait des études en communication digitale. Pour en avoir fait les frais il y a quelques années, voici mon conseil : usez de prudence lorsque vous travaillez en famille ou que vous « employez les copains ». Idéalement sondez leurs connaissances de manière sérieuse au préalable plutôt que de vous baser sur leurs discours pendant un apéro.

Bien sûr, votre site ne va pas vous ruiner : le coût de réservation du nom de domaine, l’hébergement, un ou deux plugins payants s’il s’agit d’un WordPress (histoire de faire pro) ou de modules payants pour PrestaShop si vous voulez vous lancer dans l’e-commerce. Il n’est pas vraiment là le problème. C’est plutôt APRÈS que ça se complique :

  • est-ce que le copain de votre fils sera toujours disponible en cas de besoin (surtout gratuitement), pour changer la galerie de photos par exemple ?
  • jusqu’à quel point est-il compétent (graphisme, langages, maîtrise des CMS, référencement, analyse d’audience, webmarketing, sécurité, etc.) ?
  • en cas de désaccord, qui est le propriétaire du nom de domaine ? Du contenu textuel ?

Le suivi et la maintenance des sites sont tout simplement primordiaux. Je n’ai pas d’exemple sous la main (n’hésitez pas à m’envoyer un lien si vous en avez) mais on voit encore parfois les sites Internet créés au début des années 2000, en résolution 800×600 (la taille des écrans de l’époque) : il n’y a pas une virgule qui a bougé entre la création et aujourd’hui. Inutile de dire qu’il s’agit de site statique, sans version responsive, etc. S’il vous plaît, ne négligez pas le suivi, et maintenez votre site vivant, à jour.

Les projets web à bas prix, entre 400-800 EUR : des devis fantaisistes ?

Sur le web, vous allez trouver sans trop de difficultés un grand nombre d’agences ou de freelances qui proposent la construction de votre site Internet avec des offres de type :

  • le « pack pas top », pour démarrer en douceur,
  • le « pack moyen mais pas top » pour renforcer votre présence sur le web,
  • le « pack un peu plus top mais plus cher » pour avoir un vrai site,
  • sans oublier le « site e-commerce : sur devis »,
  • en option, la version responsive du site (compatible smartphone et tablette) 😉

La formule d’appel vous propose un site Internet à partir de 500 EUR

Elle inclut :

  • un formulaire de contact,
  • le design personnalisé avec votre logo,
  • 3 pages,
  • l’accès aux statistiques de visites,
  • éventuellement, le nom de domaine et l’hébergement offerts la 1ère année,

Tout d’abord mea culpa. J’ai moi aussi commencé à vendre mes premiers sites (entièrement codés main) sous forme de packages similaires à ceux présentés juste au-dessus. Premier site vendu à 625 EUR TTC (et c’était encore trop cher pour le client !). Pourquoi ? En plus du manque de confiance en mes compétences, j’ai eu ma phase « pour ne pas perdre le client, on va faire ce qu’il veut et le moins cher possible ». Du coup on passe beaucoup trop de temps à faire plein de trucs pour lui (il ne s’en rend pas compte d’ailleurs) et à la fin arrive même une pointe d’amertume lorsqu’on reçoit le paiement. Et c’est comme ça, je crois, que l’on apprend de ses erreurs.

Mais revenons à nos moutons : le package « prix d’appel ». 3 pages ? On a donc la page d’accueil, le formulaire de contact et les mentions légales (obligatoires sur les sites Internet en théorie). Lorsqu’on sait que le contenu de qualité est essentiel au référencement des sites (qu’ils soient vitrines ou marchands), je ne sais pas trop comment vous allez pouvoir optimiser ces 3 pages.

A la limite, ce n’est même pas l’absence de référencement possible dans ces offres qui me chiffonne. Ni même l’absence de mention de maintenance, de sauvegardes, de réglages serveur. Non c’est plutôt qu’une offre pareille revient à dire que votre projet de site est identique à celui du voisin. Jusqu’à présent, je n’ai jamais réalisé deux fois le même site. Chaque projet de site web est unique. Votre projet l’est également. Comment un développeur web peut vous chiffrer votre site à l’avance de cette manière ? A priori il ne vous a jamais rencontré, discuté de votre projet en détail, voire conseillé sur certains aspects, bref jeté un oeil au cahier des charges.

Trois facteurs de variation du coût d’un site Internet : le développeur, les outils et le client

Le développeur web, l’homme qui valait 3 milliards… de compétences

Bon, il est temps de récapituler tout ce qui a été dit. Pour créer votre site Internet, finalement, vous vous rendez compte que plusieurs éléments sont importants, et que si vous passez à côté, le rendu ne sera pas qualitatif. De ce que j’ai dit plus haut, on trouve :

  • le référencement du site (à nouveau, je préfère le terme de positionnement),
  • le suivi et la maintenance du site, pour qu’il ne tombe pas en désuétude),
  • un cahier des charges bien établi.

Je n’ai pas parlé

  • du rédacteur web, c’est-à-dire la personne qui va retravailler ou rédiger intégralement vos textes pour les adapter à Internet,
  • de l’infographiste, qui va penser votre logo et décliner vos couleurs et charte graphique sur l’ensemble du site,
  • le développeur web, qui pourrait créer des morceaux de code sur-mesure pour le site,
  • de l’intégrateur qui, comme son nom l’indique, va intégrer les éléments listés ci-dessus pour construire le site.

On pourrait encore trouver facilement quelques autres métiers liés au web (un as du webmarketing pour penser le site de manière commerciale et un community manager pour gérer les réseaux sociaux par exemple). L’idée n’est pas de tous les lister ici, mais juste de vous faire comprendre que plus on fait intervenir de compétences, plus le chiffrage risque d’être élevé. Je ne peux pas même pas vous dire lequel est le moins important : pour un site Internet de qualité, il faudrait dans l’idéal tous les utiliser.

Des outils gratuits : WordPress, PrestaShop et les autres CMS

Certains CMS (système de gestion de contenu), autrement dit l’outil qui va servir à la création du site Internet, sont gratuits. C’est le cas de WordPress, Joomla, Drupal ou PrestaShop pour les sites e-commerce. D’autres sont payants, comme Magento ou Expression Engine par exemple. Pour rajouter du design et des fonctionnalités à votre site, un développeur peut soit tout coder main (le devis maintenance va être sympa…), soit utiliser des thèmes (la décoration de votre site) et des plugins gratuits, soit investir dans un thème « premium » et des plugins payants.

Je sais comment nous fonctionnons chez Perspectives Marketing : les thèmes ou plugins payants que nous achetons pour nos clients font l’objet d’une ligne à part sur nos devis, et sont facturés à prix coûtant. Mais chaque agence est libre d’appliquer les tarifs qui lui convient.

Les besoins du client : l’histoire sans fin

J’ai beaucoup parlé du point de vue l’agence, mais je n’ai pas abordé celui des clients. Un truc qui quand même bouger fortement l’échelle du prix, c’est le besoin du client ! Deux exemples de demandes :

Juste une page et pas de référencement, c’est simplement pour avoir une présence sur Internet.

Euh ok. On sait déjà que le devis ne va pas aller chercher loin.

J’ai besoin d’un site e-commerce international, 24 000 références au catalogue et référencement sur le mot « chaussures » dans 4 pays dont la Chine. Pour dans deux semaines, c’est bon ?

Ouch… Même pas besoin d’expliquer : ce ne sera pas la même ambiance que la demande précédente. Et l’urgence se paie aussi.

L’importance du cahier des charges

Afin d’évaluer au mieux votre projet de création de site Internet, l’idéal est de nous fournir un cahier des charges complet, qui détaille l’ensemble de vos demandes/besoins pour le site. C’est d’autant plus important si vous êtes en création d’entreprise ou en début d’activité : à ce sujet, je vous invite à lire lancer sa boite : comment perdre 1 an et 25 000 EUR ? que j’ai adoré.

Le cahier des charges constitue notre feuille de route pour la construction de votre site Internet. Sa rédaction constitue déjà une partie importante de travail puisqu’il s’agit d’un document de plusieurs dizaines de pages. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, je vous invite à lire pourquoi et comment faire un cahier des charges par SeoMix.

Vous n’avez pas le temps de faire vous-mêmes le cahier des charges ? Aucun problème : il s’agit justement d’un des (nombreux) services proposés par Perspectives Marketing. En plus ça nous donnera l’occasion de nous rencontrer !

La création d’un site Internet : un investissement sur le moyen/long terme

J’ai beaucoup parlé de la construction de site Internet comme une sortie d’argent pour vous. En effet, créer un site Internet peut coûter cher : s’il est mal fait, eh bien il a juste coûté cher. A l’inverse, bien construit, il peut vous rapporter des clients. On ne va pas se mentir, l’objectif final de votre site, c’est l’augmentation de votre chiffre d’affaires. C’est plus évident à comprendre lorsqu’il s’agit d’e-commerce : de manière très concrète, vous voyez des clients passer sur votre boutique en ligne. Et je vous assure qu’un site vitrine permet aussi de faire venir des clients chez vous.

Votre site Internet, c’est un outil de communication parmi tant d’autres.

C’est juste qu’il est 10 000 fois plus puissant qu’un flyer. Mais pour que ça fonctionne, il faut investir :

  • de l’argent : c’est ce qui permettra la construction, la maintenance, le référencement de votre site,
  • du temps : lorsque vous vous lancez dans la création de votre site (ou la refonte), vous serez mobilisé régulièrement, que ce soit pour le choix de votre prestataire, la sélection des images ou la rédaction du contenu textuel ou des fiches produits de votre boutique en ligne,

Alors finalement, un site Internet, combien ça coûte ?

Comme je le disais au début, ça dépend vraiment de ce que vous souhaitez. Bien sûr, nous pouvons vous faire un site vitrine à 1 000 / 1 500 EUR. Nous devenons dès lors un prestataire qui vous vend un livrable. Bien sûr, on oublie le référencement, purement et simplement. C’est une offre low-cost. L’idée (je l’espère !) c’est quand même que votre entreprise monte en gamme, à commencer par sa communication, en vous dotant d’outils qualitatifs. Et la qualité a un coût souvent plus élevé que les offres low-cost ou hard-discount.

Vous allez avoir autant de boulot que moi pour construire votre site Internet !

Et oui, il va falloir payer un peu de votre personne aussi : aujourd’hui, un site Internet doit être vivant, proposer du nouveau contenu régulièrement, et pour cela, il faut s’investir dedans. Pas le choix, sans quoi le succès ne sera pas au rendez-vous. Et c’est exactement à ce moment-là que nous intervenons. Nous avons vocation à accompagner votre entreprise dans la création web d’une part, mais aussi dans toute l’élaboration de votre stratégie digitale. Or, c’est justement la volonté de l’agence Perspectives Marketing de ne pas se résumer à un simple prestataire.

Nous souhaitons être partenaire de votre entreprise. Et si jamais vous aviez un projet web dont vous voulez discuter, n’hésitez pas :

Merci à vous de m’avoir lu jusqu’au bout. Faites-moi part de vos impressions ou de vos ajouts éventuels dans les commentaires.

En bonus : quelques articles qui m’ont aidé à rédiger celui-ci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *