Quels sont les tarifs de maintenance pour un site Internet ?

par | 17 mars 2022

Vous êtes ici : Accueil » Création de site Internet : optimisez votre visibilité sur le web » Quels sont les tarifs de maintenance pour un site Internet ?

Les tarifs des contrats de maintenance pour les sites Internet en France varient en moyenne de 33€/mois jusqu’à 165€/mois (c’est une moyenne, on en a trouvé à 5 000 € / mois, mais ça incluait du référencement naturel) alors qu’ils sont compris en moyenne entre 80€ et 400€/mois aux États-Unis.

C’est une somme qui peut paraître importante sur une année, mais combien vous coûterait la remise en état de votre site Internet vitrine, ou pire, votre site e-commerce qui n’aurait pas eu la moindre maintenance depuis sa mise en ligne, sans compter l’impact financier et la réputation de votre entreprise ? On vous dit tout !

La maintenance d’un site Internet, c’est quoi ?

De manière générale, la maintenance concerne la sécurité de votre site, ses sauvegardes et parfois les performances, comme c’est le cas chez Perspectives Marketing. Sur un site WordPress, on va forcément parler de mises à jour d’extensions ou plugins en anglais, de mises à jour du CMS (WordPress) ou de mises à jour du thème. Les mises à jour peuvent soit apporter de nouvelles fonctionnalités, soit corriger des bugs ou combler une faille de sécurité.

Au-delà des mises à jour, il faut aussi généralement sécuriser le site, soit à l’aide d’extensions (on en trouve pléthore mais il choisir la bonne et la paramétrer correctement), soit à l’aide de morceaux de code injectés aux bons endroits, pour prévenir les tentatives d’intrusion.

Notre contrat : sécurité, sauvegardes et performances

C’est la combinaison que nous utilisons chez Perspectives Marketing. Pour les sauvegardes, c’est simple, on applique la règle des sauvegardes 3-2-1 : 3 copies identiques, sur deux supports de stockage différents, dont un stocké à l’extérieur.

Un point de détail : nos sauvegardes sont quotidiennes et intégrales. Nous ne sommes pas des grands fans des sauvegardes incrémentales (seul ce qui a été modifié à un moment donné est sauvegardé), et nous vous recommandons vivement de fuir les agences qui vous proposent une sauvegarde par semaine ou pire, par mois.

Pour la performance, c’est simple à comprendre : plus on ajoute sur un site, plus il devient lent ; l’idée est de trouver un équilibre entre sécurité et vitesse du site.

Et le SEO ?

Certains agences incluent dans leur contrat de maintenance des prestations de référencement naturel. Nous les dissocions volontairement car cela ferait s’envoler les prix de notre maintenance d’une part, et d’autre part, nous considérons que la maintenance ne répond pas aux objectifs du SEO, ni le SEO à ceux de la maintenance : il s’agit deux éléments différents.

Une maintenance préventive plutôt que curative

Faire l’impasse sur les mises à jour de votre site, sur la sécurité ou les sauvegardes peut vous exposer à des problèmes majeurs, voire des dysfonctionnements importants et coûteux pour la remise en service de votre site. On parle bien entendu de perte possible de chiffres d’affaires.

Vous pourriez objecter facilement que, souvent, votre hébergeur possède aussi des sauvegardes du site. C’est vrai, et pourtant nous préférons avoir les nôtres en plus, au cas où. D’autre part, prenez l’exemple de l’incendie du datacenter d’OVHcloud à Strasbourg en mars 2021 : certaines entreprises ont perdu leurs données et ne se sont pas relevées.

Ca ne touche que les gros sites, alors moi avec mon petit WordPress…

WordPress fait tourner 43% des sites web mondiaux, presque un site sur deux : en conséquence, c’est l’outil de création de sites le plus attaqué dans le monde. Et oui, un hacker aussi doit être rentable : pourquoi perdre son temps à développer une attaque qui ne va affecter que 2% des sites quand on peut toucher un marché de 43% ?

Quant à la taille des sites, nous aurions tendance à affirmer le contraire : les petits sites constituent justement des cibles faciles, plutôt que les « gros » qui eux, auront peut-être déployé des mesures de sécurité. Quand on y réfléchit un peu, c’est simple : ceux qui tabassent d’autres gamins (à l’école ou en dehors de l’école) s’attaquent rarement à plus grands qu’eux…

La maintenance préventive et curative en cas de besoin, est un investissement pour la santé de votre site, ce qui se traduit directement sur la santé de votre entreprise.

Attaques sur site web

Une capture d’un cas concret : ce site compte environ 15 pages, il est miniature : plus de 100 00 pages en erreur dans la nuit du 21 février 2022, autrement dit des tentatives de hack à répétition.

Premier constat : la maintenance des sites Internet est devenue une préoccupation technique

Les concepts de l’évolution et de l’entretien

De nombreuses personnes que nous rencontrons à l’agence n’ont pas le concept d’entretien. Pour elles, avoir construit un site web signifie une garantie à vie du fonctionnement de celui-ci. En d’autres termes, le site Internet devient un livrable une fois son développement achevé, et il devient figé dans le temps. En plus de penser que le fond de cette pensée est erroné, c’est contraires aux valeurs de notre agence : une fois le site livré, nous continuons d’accompagner nos clients dans la vie de leur site. Le propre d’un site Internet, c’est d’évoluer au fur-et-à-mesure que le web évolue autour de lui. A l’instar d’un bâtiment ou d’une maison, il y a de l’entretien à apporter, sans quoi le bâtiment se délabre.

L’absence de mises à jour ou le trop-plein de mises à jour

Premier cas de figure, les propriétaires de sites Internet que nous n’avons pas construits qui viennent nous voir avec leurs sites piratés ou HS, l’étaient en grande partie en raison du fait qu’ils n’avaient pas été mis à jour. Des failles de sécurité sont apparues progressivement (un peu comme un gruyère dont les trous s’agrandiraient avec le temps), jusqu’à atteindre le jour où c’est exploitable, et adieu le site.

Seconde possiblité, certains clients effectuent les mises à jour de leur site et leur démarche est louable en soi. Le problème est qu’ils sont rarement développeurs web et qu’ils ne consultent pas les journaux de modification (ou changelogs en anglais) des extensions qui nécessitent des mises à jour. Et parfois, c’est la catastrophe : le site affiche, au choix, une erreur critique, une page blanche ou des morceaux du site existant mais de manière éclatée (littéralement) à l’écran. Deux problématiques se posent :

  • Comment je fais pour revenir en arrière ?
  • Qu’est-ce qui a provoqué ça ?
Le site de Pascaline Jouis, piraté en 2017

Capture du site de Pascaline Jouis, psychologue à Nantes. Le  titre du site passé en japonais louche et la mention « Il est possible que ce site ait été piraté » n’inspirent aucune confiance pour l’internaute. Conséquence directe : le site est sorti des résultats de recherche de Google, plus de prise de rendez-vous en ligne pour Pascaline, donc perte de chiffre d’affaires.

Deuxième constat : les agences web ne proposent que rarement un contrat de maintenance à leurs clients

Beaucoup d’agences web ou d’indépendants en freelance préfèrent ne travailler que dans la création et la rédaction web, parce que chaque nouveau projet permet de changer d’environnement.

Ils réalisent un projet web puis passent à un autre projet et se limitent à la garantie contractuelle des réalisations web, comprise généralement entre 1 à 6 mois après la mise en ligne.

Pourquoi les agences web ne proposent-elles pas toutes de contrat pour la maintenance de site web ?

L’entretien d’un site Internet est un engagement long terme. Cela signifie pour le client qu’il faut être disponible et d’intervenir rapidement.
C’est un engagement avec une relation de confiance et avec une garantie de résultat qui nécessite de mobiliser des ressources hors projet.

Cela peut représenter une contrainte pour certaines agences digitales, mais nous devons à nos clients d’être prévenants et honnêtes au sujet de la nécessité de souscrire un contrat de maintenance. En ce qui concerne Perspectives Marketing, nous l’ajoutons systématiquement à nos propositions commerciales.

En plus de l’agence qui a livré le site, il est toujours possible de trouver un autre prestataire pour assurer la maintenance de votre site web, mais l’expérience nous apprend qu’il est rare d’avoir deux développeurs différents qui vont s’entendre sur la manière de mener sereinement une même mission à son terme : les approches peuvent être différentes, les outils également (l’un préfère coder les outils, l’autre s’appuiera sur des extensions existantes), l’infographiste qui mettra systématiquement en avant le design, le SEO (« référenceur ») qui ne jurera que par les mots clefs et la visibilité du site  sur le web, etc.

Paradoxalement, attention aux agences qui proposent de la maintenance

Il s’agit d’attirer votre attention sur ce qui est purement une arnaque à nos yeux.

Heureusement, nous n’avons croisé ce type de prestataires que 2 fois (même si c’est déjà trop !). Concrètement, vous payez un « contrat de maintenance », mais dans les faits, aucune action n’est réalisée sur votre site, hormis le renouvellement annuel du nom de domaine et l’hébergement.

Prudence donc sur ce qui se cache derrière le mot « maintenance ». Lisez attentivement les prestations qui sont proposées, et au besoin, faites-vous expliquer autant de fois que nécessaire à quoi correspond tel terme, ce que ça inclut et ce que ça exclut du contrat de service.

Comment faire pour tester la fiabilité de votre prestataire ?

Tout le monde ne sera probablement pas d’accord avec notre méthode car elle est sans appel en cas d’échec. L’idée est simple : vous cassez volontairement votre site, soit en effaçant des pages ou des images, ou en supprimant des fichiers de manière aléatoire sur le serveur si vous y avez accès (même un seul fichier suffit).

A partir de là, si votre site est « down », c’est à dire qu’il ne s’affiche plus et renvoie une erreur à l’écran, la personne qui gère la maintenance du site est censée être prévenue (grâce aux outils qu’elle aura déployés) avant même que vous ne l’ayez contactée. En théorie, il devrait pouvoir restaurer une sauvegarde du site.

Si le site s’affiche encore (parce que les dégâts ne seraient pas trop importants), idem, une restauration d’une sauvegarde récente devrait régler la situation.

Cette façon de faire pose toutefois un problème : s’il s’avère que, finalement, il n’y a pas de sauvegardes ou pas de restauration possible, votre site est cassé pour de bon. Mais au moins vous savez à quoi vous en tenir concernant votre prestataire pour la  suite.

Les idées reçues que vous pouvez avoir concernant la santé de votre site Internet

« Les besoins d’entretien peuvent être négligés lorsqu’on travaille avec un CMS open source comme WordPress »

C’est tout le contraire, comme mentionné plus haut dans l’article, que ce soit avec WordPress, PrestaShop, Joomla, Drupal, SPIP ou Contao, l’entretien de votre site est nécessaire et fortement conseillé.

Nous avons quelques exemples de client(e)s nous appelant tard dans la soirée, paniqués, parce que leur site est « cassé » ou n’affiche plus rien. Et en général, ça arrive souvent le vendredi soir, ou la veille d’un lancement de produits hyper important ;-).

La maintenance est un concept qui est durable, et qui se fonde sur la confiance que le client accorde à son prestataire : forcément, on ne peut pas proposer de la maintenance pour un mois ou deux.

« Je fais moi-même l’entretien de mon site Internet »

OK. Cela signifie donc que vous possédez suffisamment de connaissances en PHP, SQL, HTML et CSS pour assurer vous-même la maintenance de votre site et que vous êtes à l’aise pour déchiffrer les logs sur votre serveur.

D’après notre expérience dans ce domaine, la plupart des propriétaires de sites ne les mettent pratiquement jamais à jour, même si ils savent le faire parce qu’ils n’y pensent pas ou n’ont pas le temps. Et quand le site est « down », il est souvent trop tard.

En outre, très peu sont capables de résoudre les conflits logiciels qui pourraient survenir suite à une mise à jour et qui provoqueraient des perturbations quant au fonctionnement général du site.

D’autre part, les mises à jour sont bien plus fréquentes qu’auparavant (presque 200 sur un an), c’est pourquoi un travail de veille et d’analyse est essentiel. Nous allons même plus loin dans le raisonnement : laisser cette responsabilité – la maintenance de leur site – à nos clients ne nous semble pas raisonnable.

« Je ne vois pas pourquoi souscrire un contrat de maintenance »

Malheureusement pour les agences web sérieuses qui proposent une véritable maintenance, il est impossible de démontrer la valeur réelle d’un contrat. En étant honnête, la plupart des clients attendent qu’un incident grave (piratage ou hack, défaçage, etc.) survienne avant de prendre ces questions au sérieux.

Nous recommandons donc de souscrire au contrat de maintenance dès la mise en ligne de votre site Internet, et de prévenir plutôt que guérir.

« Il ne se passe rien sur le site, je ne vois pas pouquoi je paie de la maintenance »

C’est justement parce que vous payez de la maintenance qu’il « ne se passe rien », en tout cas en apparence sur le site. La plupart des actions de maintenance que nous effectuons sont presque invisibles aux yeux de nos clients (comment expliquer que nous  avons changé le moteur des bases de données par exemple ?), mais ces actions viennent renforcer la sécurité, la stabilité du système, les performances.

Une agence sérieuse vous fera parvenir un rapport de maintenance, listant normalement par date toutes les actions menées sur votre site. C’est en tout cas comme cela que nous procédons chez Perspectives Marketing ; ça permet également de s’affranchir de litiges éventuels puisque tout est consigné par écrit.

Nos tarifs de maintenance web

Pour répondre à la question initiale de l’article, vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif des tarifs pratiqués par notre agence, et ce qu’ils incluent. Si jamais quelque chose ne vous semblait pas clair, dites-le nous en commentaires, nous y répondrons avec plaisir. Une dernière précision : nous ne travaillons que sur le CMS WordPress.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez